Détail de l'article

Nouvelles Recommandations / Nouveau confinement 2021

25 Mars 2021

Mesdames, Messieurs les chefs d’entreprise
Mesdames, Messieurs les responsable des Ressources humaines

Le niveau toujours élevé de la circulation du SARS-COV-2 rend nécessaire le renforcement en Ile-de-France de notre mobilisation pour assurer la mise en œuvre des mesures sanitaires décidées par le Gouvernement.

Le Premier ministre et la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion ont ainsi rappelé la nécessité de poursuivre l’effort concernant le maintien en télétravail de tous les salariés pouvant accomplir leurs tâches à distance.

Conformément aux dispositions du Code du travail, il appartient à chaque employeur d’évaluer la nature et l’ampleur des risques professionnels liés au maintien de l’activité sur site et de déterminer les mesures organisationnelles et de prévention propres à préserver la santé et la sécurité de ses travailleurs sur le fondement, notamment, des informations communiquées par les pouvoirs publics.

Il s’agit d’abord d’éviter l’exposition des salariés au COVID-19 et, lorsque cela est impossible, de la réduire.

En application de ces principes, le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de COVID-19 du 31 aout 2020, mis à jour ce 23 mars 2021, rappelle que "Le télétravail est un mode d’organisation de l’entreprise qui participe activement à la démarche de prévention du risque d’infection au SARS-COV-2 en permettant de limiter les interactions sociales aux abords des lieux de travail et sur les trajets domicile travail […]".

Ainsi, pour renforcer son application, il est demandé aux employeurs de définir un plan d’action pour réduire au maximum le temps de présence sur site des salariés qui peuvent télétravailler. Ce plan d’action sera adapté à la taille de l’entreprise concernée et devra être élaboré dans le cadre d’un dialogue social de proximité.
D'autre part, les espaces de restauration collective doivent également faire l’objet d’une vigilance accrue et les entreprises devront se conformer aux nouvelles préconisations en la matière : mise en place et l’utilisation de paniers repas doivent être privilégiées, à défaut le salarié doit déjeuner seul en respectant strictement la règle des deux mètres de distanciation dans le cadre d’une organisation qui permet de limiter au maximum le nombre de personnes présentes sur place au même moment.

Je suis conscient de la complexité de renforcer et de maintenir dans la durée un très haut niveau de télétravail. Le télétravail, en limitant les flux et les contacts de personnes, constitue toutefois un levier majeur et une mesure de prévention essentielle dans la lutte contre la pandémie.

Le haut potentiel d’activités télétravaillables en Ile-de-France doit être largement exploité pour la sécurité des salariés et plus largement au bénéfice de toute la population.

Le dialogue social au sein des entreprises permettra d’identifier les solutions adaptées à chaque situation et de garantir leur soutenabilité dans la durée.

Les services de l’Etat, particulièrement vigilants, poursuivront l’accompagnement des entreprises dans cette évolution et soutiendront les salariés qui en auraient besoin.

Gaëtan RUDANT

Directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi

.